Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière parechocs-sensibles de sécurité
bannière antivol d'extincteur
Retour aux articles

Le poisson d’avril à l’épreuve de l’entrée en vigueur de la loi santé travail : gare à la frontière entre blagues et harcèlement !

La loi santé au travail entre en vigueur jeudi 31 mars, et met à mal la culture de certaines entreprises en requalifiant et élargissant la notion de harcèlement. Blagues lourdes, humour gras, harcèlement déguisé, le cabinet Egidio, spécialisé dans la résolution des problématiques conflictuelles internes - harcèlement en tête - en déployant une méthode d’enquête particulière propose une nécessaire mise au point pour les managers et les collaborateurs.

DO : Faites preuve d’auto-dérision

Un manager doit savoir rire de soi : Rire est une émotion qui permet à l’équipe de lâcher la pression de manière bénéfique à terme. En situation de pouvoir, il faut savoir rire de soi-même pour mettre à l’aise ses collaborateurs et leur permettre de se sentir en confiance dans l’équipe. Si vous êtes collaborateur, sachez rire de vous-même tant que cela n’atteint pas votre estime de vous.

DON’T : Ne marginalisez pas les personnes vulnérables

Evitez de rire des personnes précaires et sous-représentées : stagiaires, apprentis, intérimaires... Dans un milieu masculin, si vous êtes un homme, évitez de rire des femmes : elles sont déjà isolées par le nombre, leur faire comprendre en les excluant davantage par la blague n’est bénéfique que pour vous.

DO : Passez votre stress sur les situations et pas sur les individus

Les individus seuls sont rarement responsables de tout ce qui atteint votre humeur. Prenez du recul avant d’attaquer un collaborateur personnellement, placez votre énervement sur les situations que vous déplorez plutôt que sur vos collègues ou employés.

DON’T : N’attaquez pas les personnes

Ne blâmez pas les individus dès lors qu’une situation délicate se présente. Et surtout, n’attaquez jamais les individus sur des caractéristiques qu’ils ne peuvent pas changer (genre, couleur de peau, situation de handicap, …).

DO : Connaitre les limites et savoir s’arrêter

Si vous riez avec humour et sans être discriminant d’une personne, ne le faites qu’une fois. La répétition peut rapidement tomber dans l’acharnement, en particulier lorsqu’elle vise une seule et même personne et qu’elle est perpétuée par un groupe.

DON’T : Ne vous laissez pas entrainer par une dynamique toxique de groupe

Vous êtes responsable de vos actes. Si vous vous sentez mis sous pression pour rire sur le compte d’une personne, ne cédez pas, vous serez seuls face au jugement en cas d’alerte harcèlement contre vous.

DO : Comprendre que ce qui vous fait rire ne fait pas forcément rire l’autre

Et cela ne signifie pas que l’«on ne peut plus rien dire ». Simplement qu’il existe des degrés différents de tolérance pour chacun et des sensibilités particulières qu’il faut respecter.

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !