inscription

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Seringues, compresses, bistouris : des déchets dangereux à traiter rapidement

Le _ Catégorie : Risques pour l'environnement

Les déchets d'activités de soins à risques infectieux (Dasri) imposent des délais de traitement de 72 heures. Deux possibilités s'offrent aux gros producteurs de déchets comme les hôpitaux : une collecte sélective ou un prétraitement in situ. Reportage.

Environ 170.000 tonnes de déchets à risques infectieux (Dasri) sont produits chaque année. Quatre-vingt-dix pourcents proviennent des établissements de santé, le reste des professionnels de santé en exercice libéral et des personnes en automédication, gisements plus diffus.

Incinération des déchets

Concernant les protocoles dans les hôpitaux ou les cliniques, le tri se réalise à la source dans des emballages sécurisés. Par exemple, tous les objets coupants ou pointus sont déposés dans une boite en plastique dur. Dès que celle-ci est remplie et fermée, elle est datée et aussitôt dirigée vers des bacs spécifiques en vue d'une collecte. La sécurité est de mise pour le personnel soignant et aussi pour les ripeurs qui collectent les déchets. Lire la suite de l'article...

PRECEDENT   article  SUIVANT

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire.

 

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Site web :
Commentaire :
Antispam :

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

HOMTEC
HOMTEC
Homtec est un spécialiste des solutions de s&eacut...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

DERNIERS PRODUITS