Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Tourisme spatial : quand les plaisirs de quelques-uns polluent la planète de tous

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Histoire d'en rire / Insolite

Tourisme spatial : quand les plaisirs de quelques-uns polluent la planète de tous

Publié le

Space X envoie ce 16 septembre 2021 quatre touristes dans l'espace pour une première mission purement touristique, de trois jours, à une altitude supérieure à celle d'ISS et en pilotage automatique, Inspiration4.

En septembre 2018, le milliardaire japonais Yusaku Maezawa a acheté à Elon Musk les services du système Starship de son entreprise SpaceX pour un voyage autour de la Lune, à partir de 2023. On ignore le montant de l’addition, mais il est probablement colossal.

Entre 2001 et 2009, huit billets pour embarquer en compagnie d’astronautes à bord du vaisseau russe Soyouz ont été vendus. Direction la Station spatiale internationale, la fameuse « ISS ». Un aller-retour entre 20 et 35 millions de dollars par personne – ce qui représente le budget quotidien d’une quinzaine de millions d’humains vivant au seuil de pauvreté international.

Au-delà de l’obscénité d’une opération visant à satisfaire le rêve d’un seul individu, ces excursions ancrent l’idée que l’espace est une marchandise. Elles consomment aussi matière et énergie, et ont des conséquences environnementales qui augmenteraient considérablement si ce tourisme spatial devait faire l’objet d’un commerce plus large.

Tentons donc d’en chiffrer les conséquences en distinguant les vols un peu polluants, mais très nombreux, les vols moyennement polluants et assez nombreux, et les vols extrêmement polluants, mais peu nombreux. Lire la suite de l'article...

 

Sur le même sujet : SpaceX: lancement de son premier vol touristique dans l'espace ce mercredi, ce qu’il faut savoir

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !