Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > L’Europe pourrait bientôt réautoriser le glyphosate alors que Bayer lui-même fait machine arrière

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Risques pour l'environnement

L’Europe pourrait bientôt réautoriser le glyphosate alors que Bayer lui-même fait machine arrière

Publié le

La licence du glyphosate dans l'Union européenne arrive à échéance en décembre 2022. Les quatre pays rapporteurs, parmi lesquels la France, chargés de la pré-évaluation viennent de conclure que le glyphosate n’est ni cancérogène, ni reprotoxique, ni mutagène. Ces conclusions, très critiquées, ravivent les débats. En attendant, Bayer qui a racheté Monsanto, croule tellement sous les poursuites judiciaires qu'il envisage de ne plus commercialiser le Roundup pour les particuliers.

C’est reparti pour un tour. En 2017, les 27 États membres s’étaient écharpés pendant des mois sur le renouvellement du glyphosate, cet agent actif utilisé dans plusieurs désherbants dont le Roundup, produit phare de Monsanto, racheté par l’allemand Bayer. À l’issue d’une longue bataille, la licence du glyphosate avait été ainsi renouvelée pour cinq années dans l’Union européenne, contre l’avis de la France qui militait pour une prolongation de trois ans. Alors que l’approbation du glyphosate dans l’UE expire fin 2022, nous revoilà au point de départ. Et c’est un nouveau rapport qui vient de déclencher les hostilités. Lire la suite de l'article...

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !