Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Des assureurs minimisent-ils la réalité des accidents du travail ?

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Histoire d'en rire / Insolite

Des assureurs minimisent-ils la réalité des accidents du travail ?

Publié le

La centrale générale de la FGTB accuse les assureurs de refuser de plus en plus souvent de reconnaître la réalité d’un accident du travail. Sur 169.000 accidents du travail déclarés en 2019 dans le secteur privé, plus de 22.000 refus ont été enregistrés. La proportion est plus importante qu’en 2018, qu’en 2017 et que les années précédentes.

Pour Maxime Koopman, du Service d’étude de la Centrale Générale, les refus des assureurs sont loin d’être toujours légitimes : "Je pense que les assurances refusent à tort les accidents et on a plusieurs indicateurs qui nous permettent de dire ça. D’abord, on a une forte différence entre le taux de refus selon les assurances et on voit qu’une assurance refuse parfois deux à trois fois plus qu’une autre. Et donc ça nous permet déjà de dire que soit dans les assurances où on refuse beaucoup, il y a énormément de travailleurs qui essayent à tort de faire reconnaître un accident. Ou que soit c’est l’assurance qui a une stratégie afin d’essayer de refuser au maximum. Deuxième élément, on a le contrôle de l’Agence fédérale des risques professionnels (FEDRIS) : les chiffres qui ont été publiés jusqu’en 2015 sont assez clairs. Et selon ce qui nous rapporté, cela n’a pas changé depuis ce moment. On sait que FEDRIS contrôle les accidents refusés : dans plus ou moins 20% des cas, il n’est pas d’accord avec la décision de l’assureur". Lire la suite de l'article...

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !