Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Le travail isolé concerne tous les secteurs d’activité

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Général

Le travail isolé concerne tous les secteurs d’activité

Publié le

Contrairement aux idées reçues, les postes concernés par le travail isolé sont nombreux et variés, et ce dans tous les corps de métiers. On pense souvent aux travailleurs effectuant des opérations de maintenance ou exerçant dans des situations dangereuses, mais en réalité de plus en plus de salariés sont concernés (horaires atypiques ou décalées, astreintes, télétravail, petites entreprises où les employés peuvent être amenés à travailler seuls…).

Comment définir le travail isolé ?

Il est d’usage de considérer qu'un travailleur isolé est une personne qui effectue un travail hors de vue ou de voix et qui ne peut être secouru dans des délais courts en cas d'accident.

Le Code du travail considère qu'un travail isolé est entrepris par un salarié travaillant seul, sans contact physique ou psychique, avec un autre travailleur pendant une durée significativement longue, en CDI ou en CDD.

Le travail isolé peut donc vous concerner : personnel d’entretien, de livraison, les travailleurs à domicile, les VRP, cadres supérieurs ou dirigeants travaillant tard le soir…

Le saviez-vous ?
La fonction publique territoriale (1,895 million d'agents en 2017) est le premier secteur en terme de travail isolé*.

Quelles sont les obligations des employeurs ?

La réglementation du travail isolé est définie par l'article L.230-2 du Code du travail. Elle oblige l'employeur du travailleur isolé à prendre les mesures nécessaires pour sa sécurité et pour protéger sa santé physique ou mentale.

Le fait de travailler seul ne constitue pas un risque en soi, mais en cas d’accident, cet isolement peut aggraver la situation en l’absence de témoin. L’employeur a une obligation de sécurité vis-à-vis de ses salariés : il doit donc évaluer les risques encourus, prévoir des mesures de prévention et doit fournir tous les équipements de protection individuelle nécessaires (DATI).

Qu’est-ce qu’un DATI ou un PTI ?

Le Dispositif d'Alarme pour Travailleur Isolé (DATI) ou Protection du Travailleur Isolé (PTI), est un appareil permettant de lancer une alerte en cas d'accident du travailleur isolé. Il existe deux types de dispositifs : les alarmes déclenchées volontairement, et les alarmes automatiques. Celles-ci détectent la perte de mobilité, de verticalité ou d'action du travailleur ou s'activent lorsqu'un dysfonctionnement est détecté.

Comment choisir son DATI ?

Il existe une multitude de PTI/DATI et le choix peut s’avérer bien difficile. Il faut donc garder en tête que le but est de mettre à disposition des employés en situation isolée les moyens adéquats pour envoyer un signal de détresse et éviter le pire, tout en ayant la souplesse nécessaire pour couvrir toutes les situations existantes. Il existe une solution de sécurisation du travailleur isolé sur smartphone Android adaptable à tous les secteurs : Dalyo DATI. Cette solution de PTI/DATI est développée par l’éditeur de solutions mobiles métiers Penbase.

Certaines solutions nécessitant l’acquisition de terminaux PTI spécifiques ou faisant appel à des centrales d’appels peuvent s’avérer très onéreuses. La solution Dalyo DATI est complètement autonome et permet aux structures de toutes tailles et de tous secteurs de sécuriser leur personnel tout en maîtrisant leurs coûts.

Entièrement paramétrable, Dalyo DATI se compose de 3 applications :

  • Alerte : une application mobile de déclenchement d’alertes installée sur le smartphone Android du travailleur isolé. Cette application permet l’envoi d’alertes volontaires, éventuellement silencieuses, et peut notamment détecter une perte de verticalité ou une immobilisation prolongée.
  • Vigilance : l’application mobile réceptionne les alertes en mode cascade. Elle est utilisée par les responsables et leur permet de traiter une alerte reçue en effectuant la levée de doute ou en la transmettant au niveau suivant (mode cascade), de voir les alertes en cours et les alertes traitées, les agents suivis, de les appeler, de localiser une alerte sur une carte, …
  • Une console d’administration pour le superviseur : ce logiciel web permet de gérer la solution dans son intégralité avec tous les paramétrages disponibles prévus à cet effet.

Pour en savoir plus : Penbase.

 

 

Ou venez nous rencontrer sur le stand M008 lors du salon ExpoProtection
du 6 au 8 Novembre 2018 à Paris !
Votre badge gratuit en cliquant ICI

*sources : JDD - 22/07/2018 et SAFT - fiche info

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !