Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière antivol d'extincteur
bannière parechocs-sensibles de sécurité
Retour aux articles

NFT : quand l’arnaque devient un art virtuel

Après avoir atteint plus de 40 milliards de dollars en 2021, les NFT sont devenus, incontestablement, un phénomène mondial. Cette popularité croissante s’accompagne cependant d’une certaine vulnérabilité. Pour preuve, la recherche « arnaques aux NFT » sur Google a atteint un niveau record en janvier 2022.

Pour s’en préserver, Norton fait le point sur les arnaques les plus courantes et livrent quelques tips pour les éviter.

Faux sites NFT

Les arnaqueurs peuvent reproduire des sites Web et des marchés NFT populaires pour inciter les utilisateurs à compromettre les informations de leur compte. En raison du niveau de détail qu'ils appliquent, il peut être très complexe, même pour les propriétaires de sites NFT expérimentés, de faire la différence entre une page légitime et une contrefaçon. Les escroqueries de ce type peuvent amener à dépenser des milliers de dollars pour une œuvre d'art numérique contrefaite.

Comment éviter cette arnaque ?

Toujours vérifier l'URL du site Web de la marketplace NFT utilisée avant de tenter de se connecter ou d'effectuer des achats.

Fausses offres NFT

Les escrocs NFT se font très régulièrement passer pour des plateformes de négociation légitimes et envoient de fausses offres aux propriétaires de NFT par e-mail. L'objectif ? Inciter à suivre le lien intégré, qui redirige vers une fausse place de marché NFT. Une fois les identifiants loggés, les escrocs peuvent alors utiliser des enregistreurs de frappe ou d'autres types de logiciels espions pour enregistrer ces précieuses informations et voler les NFT par eux-mêmes.

Comment éviter cette arnaque ?

Vérifier l'adresse de l'expéditeur.

Dons de NFT

Les arnaqueurs se font souvent passer pour des plateformes NFT sur les réseaux sociaux pour promouvoir des campagnes de dons NFT - également connues sous le nom d'escroqueries airdrop. Ils promettent généralement un NFT gratuit si vous diffusez leur message et si vous vous inscrivez sur leur site Web.

Comment éviter cette arnaque ?

Vérifier le profil du compte pour s’assurer que le lien envoyé correspond à l'URL de la société NFT.

Usurpation d'identité sur les réseaux sociaux

L'usurpation d'identité sur les réseaux sociaux est très courante pour tromper les propriétaires d'œuvres d'art non traditionnelles. En utilisant le même niveau de détail que pour une fausse page Web NFT, les cybercriminels créent un profil en ligne afin d’asseoir leur crédibilité et de vendre de fausses œuvres NFT.

Comment éviter cette arnaque ?

Utiliser la coche bleue de vérification à côté du profil du vendeur pour vérifier son identité.

Pour en savoir plus : NFT scams: 10 types + how to avoid NFT fraud.

 

Sur le même sujet : Une faille dans la place de marché Rarible a permis de dérober facilement des NFT

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !