Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
bannière antivol d'extincteur
bannière parechocs-sensibles de sécurité
Retour aux articles

Reconnaître le caractère cancérogène des travaux exposant aux fumées de soudage

Classé dans la catégorie : Institutionnels

En France, plus de 528 000 salariés sont potentiellement exposés aux fumées de soudage. Selon les dernières données disponibles, l’inhalation de ces fumées contenant des particules métalliques peut provoquer des cancers broncho-pulmonaires et du larynx. Suite à son expertise, l’Anses recommande donc d’inclure les travaux exposant aux fumées de soudage et aux fumées métalliques de procédés connexes à l’arrêté fixant la liste des substances, mélanges et procédés cancérogènes au sens du Code du travail.

De nombreux professionnels exposés

Selon l’enquête SUMER 2017 conduite par le ministère du travail, 528 000 salariés, soit 2,1% des salariés français, sont exposés aux fumées de soudage d’éléments métalliques. La profession de soudeur n’est pas la seule concernée. En effet, de nombreux travailleurs peuvent être exposés à ces fumées tout au long de leur carrière sans que la soudure ne constitue leur activité principale. La construction, l’installation et la réparation de machines et d’équipements, la réparation de véhicules ou encore la métallurgie sont autant de secteurs d’activité concernés. Lire la suite de l'article...

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !