Bienvenue sur Inforisque la première marketplace santé et sécurité au travail
Retour aux articles

AT/MP, gare aux erreurs onéreuses !

Classé dans la catégorie : Institutionnels

tirelire cochon casséeLes coûts des Accidents du Travail (AT) et Maladies Professionnelles (MP) sont colossaux. Heureusement, aujourd’hui il existe des solutions pour contrôler, réduire les coûts liés aux AT/MP et réaliser des économies insoupçonnées dans les entreprises.

AT/MP 2020 en chiffres

En 2020, 65,3 millions de journées d’arrêt étaient liées à des AT/MP, soit un peu plus de 280 000 emplois à temps plein.

L’assurance maladie dans son rapport de synthèse sur l’année 2020 présente une baisse des AT/MP déclarés, avec -17,7% sur les Accidents du Travail et -18.8% pour les maladies professionnelles par rapport à 2019.

Toutefois il est bien précisé qu’une telle baisse, aussi encourageante soit-elle, est en partie liée à la situation sanitaire prenant en compte les confinements successifs limitant l’activité professionnelle.

Quels sont les coûts pour l’employeur ?

Chaque année, l’entreprise cotise auprès de la caisse d’assurance maladie de son secteur d’activité. Le taux de cotisation est calculé selon la taille de l’entreprise et en fonction de son accidentologie ou celui de son secteur d’activité.

L’employeur prend à sa charge le premier jour d’indemnisation de la victime puis c’est la CPAM qui prend le relais. Également, il verse un complément d’indemnité à hauteur de 90% du salaire brut les 30 premiers jours puis ⅔ sur salaire brut jusqu’à la fin de l’arrêt de travail.

Le rôle du digital dans le suivi des AT/MP

La digitalisation, une exigence désormais légale

Dès le 1er Janvier 2022, l'ouverture d’un compte en ligne sur “Net Entreprise” devient obligatoire pour toutes les entreprises quelque soit leur taille, permettant ainsi de réduire les délais de reconnaissances de 4 à 6 mois.

La dématérialisation généralisée des démarches est donc plus que jamais d’actualité.

Comment faire des économies grâce au digital ?

Les erreurs de saisie sont monnaie courante auprès des caisses d’assurance maladie qui doivent gérer un nombre important de déclarations chaque année. Ces erreurs impliquent inéluctablement des frais injustifiés au sein des entreprises qui ne s’en aperçoivent pas forcément.

Une déclaration sur un outil dédié interne à l’entreprise tel que Bluekango permet de conserver une trace des données communiquées auprès de l’assurance maladie. Les formulaires étant similaires en interne et sur le site de la CPAM, les données sont transférables par simple fichier zippé.

Grâce à l’enregistrement en interne des données, l’outil peut anticiper le calcul des taux de cotisations et les comparer aux données enregistrées par l’Assurance Maladie. On peut ainsi repérer automatiquement, d’éventuelles erreurs onéreuses pour des entreprises déjà fragilisées.

Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’intégralité de l’article sur notre Blog QHSE.

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !