Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > NF EN 481 Novembre 1993

Croix pour fermer

Installation & Équipements collectifs

NF EN 481 Novembre 1993

Atmosphères des lieux de travail - Définition des fractions de taille pour le mesurage des particules en suspension dans l'air

Cette norme définit des conventions d'échantillonnage pour les fractions de taille des particules qui sont destinées à être utilisées pour évaluer les effets éventuels sur la santé dus à l'inhalation de particules en suspension dans l'air sur le lieu de travail. Elles proviennent de données expérimentales obtenues sur des adultes sains.

On définit des conventions pour les fractions inhalable, thoracique et alvéolaire ; les fractions extra-thoracique et trachéobronchique peuvent être calculées à partir des conventions définies (la fraction inhalable est parfois appelée fraction inspirable -- les termes sont équivalents. La nomenclature de ces fractions est discutée à l'annexe A). Les hypothèses sont données dans l'article 4. La convention choisie dépendra de la région d'action du composé intéressant dans les particules en suspension dans l'air (voir article 3).

Les conventions sont exprimées en termes de fractions massiques, mais elles peuvent aussi être utilisées lorsque l'objectif est d'évaluer la surface totale ou le nombre de particules dans la matière recueillie. En pratique, les conventions seront souvent utilisées pour spécifier les instruments appropriés à l'échantillonnage des particules en suspension dans l'air dans le but de mesurer les concentrations correspondant aux fractions définies.

Il convient de remarquer que les erreurs expérimentales au cours des tests d'instruments, et l'influence possible de facteurs a 1427utres que le diamètre aérodynamique, signifient qu'il est seulement possible d'établir la probabilité pour que les performances d'un instrument se trouvent dans un certain intervalle, et que différents instruments soient dans un intervalle acceptable.

NOTE : Le problème de la comparaison de divers instruments aux conventions doit être discuté dans une autre norme. L'une des applications consiste à comparer les concentrations pondérales relatives à des fractions de taille des particules à des valeurs limites.

Commander avec AFNOR


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les derniers produits


Les dernières actualités

Image Risques pour l'Homme au travail

9
Décembre
2019

Risques pour l'Homme au travail

Retour d’expérience sur le pantalon DYNAX de DASSY

Lire la suite
Image Risques pour l'environnement

9
Décembre
2019

Risques pour l'environnement

Pesticides : l'Europe interdit le chlorpyrifos

Lire la suite
Image Général

9
Décembre
2019

Général

Les six pratiques clés pour bien manager ses équipes en télétravail

Lire la suite