inscription

Recevez chaque jeudi l'actualité des risques en entreprise,

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Inscription gratuite et sans engagement

Comment lutter efficacement contre les nuisances sonores au travail ? 

Edité le : 30/08/2018, mise à jour le 04/09/2018.

Votre avis Sondage

Souffrez-vous de nuisances sonores au travail ?

Le bruit représente l'un des dangers les plus inquiétants pour la santé de l'homme au travail. Afin de prévenir les risques liés à l'exposition au bruit, il est du devoir de l'employeur de réduire les niveaux de bruit à des valeurs acceptables pour l'employé. Lorsqu'il est impossible de résoudre le problème directement à la source par des modifications techniques, le travailleur doit avoir recours à des dispositifs de protection auditive individuelle.

Le bruit au travail en quelques chiffres :

  • 20% des salariés français perdent plus de 30 minutes de travail chaque jour à cause du bruit soit 23 milliards d'euros de perte annuelle pour les entreprises.
  • 60% des actifs de plus de 35 ans se plaignent d'une exposition néfaste au bruit
  • 19,2 milliards d'euros, c'est l'estimation du coût social par an générée par le bruit au travail :
    • 1,2 milliard pour le coût des accidents du travail
    • 18 milliards pour la perte de productivité*

* Source : Sondage Opinion Way pour Audika

Conseil de l'expert

Kevin JEHAN
Il travaille depuis plus de 3 ans pour Cotral Lab, en tant que Chargé de Relations Commerciales et Technicien de Prévention, son métier consiste à protéger la santé auditive des professionnels exposés au bruit.
Lien LinkedIn.

Quel est votre environnement normatif ?

La législation du bruit a mis longtemps à voir le jour. Elle est vraiment formelle depuis une vingtaine d’année et se renforce au fur et à mesure du temps. Elle est désormais présente dans le Code du Travail et dans une directive européenne.

Il y a différentes normes préconisées sur le marché de la protection :

UE 2016 / 425

Relatif à l’obligation pour les fabricants d’EPI de mettre leurs produits en conformité avant le 21 avril 2018

Plus d’informations

Norme EN352

Exigences de sécurité sur les différents types de Protecteurs Individuels Contre le Bruit

Plus d’informations

Norme EN458

Recommandations relatives à la sélection, à l'utilisation, aux précautions d'emploi et à l'entretien des protecteurs individuels

Plus d’informations

Pour résumer les seuils à respecter sont les suivants :

80 dB(A) sur 8H

Mise à disposition de protections contre le bruit + Sensibilisation / Formation

85 dB(A) sur 8H

Port obligatoire de protections contre le bruit

Pourquoi les seuils à respecter sont calculés sur 8h à l'heure où la durée légale de travail est à 35h par semaine ?

Le calcul sur 8h est la base de la norme, c’est un niveau de référence européen qui ne tient pas compte des particularités de chaque entreprise ou de chaque pays.

En effet d’une entreprise à l’autre et parfois au sein d’une même entreprise, l’amplitude des journées de travail varie entre groupes de travailleurs. Or la dose quotidienne de bruit dépend du niveau moyen du bruit et de la durée quotidienne effective de travail. Pour tenir compte de ces faits le critère légal a été rendu indépendant des différences de durée légale de travail. Ce critère a donc été fixé à 8 heures.

Pour répondre à quelles problématiques, ces normes ont-elles été créées ?

Tout d’abord pour guider chaque préventeur ou chef d’entreprise. Leur but étant que chaque responsable du dossier bruit sache dans quel sens il doit aller par rapport à l’environnement bruit de sa société.

Les Normes EN ont été instaurées pour renforcer la fiabilité des protections sur le marché. Les certifications sont désormais plus strictes et elles garantissent donc une meilleure sécurité pour les utilisateurs.

Ces Normes sont aussi un véritable guide pour choisir la solution la plus adaptée aux besoins des salariés. En voici quelques exemples :

  • Communication
  • Atténuation idéale
  • Compatibilité avec d’autres équipements de protection
  • Facilité de mise en place et d’entretien

Quelles sont les professions les plus à risque ?

J’estime qu’il n’y en a aucune car le bruit est un risque présent dans de nombreux secteurs d’activités. Peu importe l’intensité, dès qu’elle dépasse les 80 db(A) sur 8H00 le danger est bien réel pour le salarié.

Néanmoins si je devais en citer deux : les métiers du BTP et de la Métallurgie car ce sont les secteurs où j’interviens le plus.

Comment peut-on savoir que le bruit pose un problème de santé dans l'entreprise ?

Les mesures de bruit prises dans des locaux de l’entreprise sont très utiles/essentielles pour évaluer le risque occasionné par le bruit sur la santé auditive des salariés.

Il existe deux outils pour réaliser une cartographie du bruit : le sonomètre et le dosimètre.

Le sonomètre est un appareil simple de mesure du bruit. Cet instrument mesure le niveau de pression acoustique à un moment donné dans un endroit particulier. La personne qui prend les mesures tient le sonomètre à bout de bras, à la hauteur des oreilles de ceux qui sont exposés au bruit.

Le dosimètre est plus précis pour mesurer l'exposition personnelle au bruit. Cet appareil enregistre les niveaux sonores, dont il calcule la moyenne. Il est très utile dans un milieu où la durée et l'intensité des bruits varient et où le travailleur se déplace. Il est porté directement par l’opérateur.

Il faut savoir aussi que l’étude de bruit doit être renouvelée tous les 5 ans !

Quelles sont les particularités de vos protections auditives ?

Notre objectif est que tous les salariés portent leurs protections 100% du temps passé au bruit.

C’est le seul moyen de maîtriser totalement le risque de surdité.

Pour cela le sur-mesure garantit un produit adapté et donc qui pourra être porté toute la journée. Ensuite notre métier consiste à sélectionner la solution de filtration qui s’adapte le mieux à l’environnement de travail et aux besoins du salarié en conformité avec la réglementation.

C’est pourquoi nous accompagnons les salariés jusqu’à ce que nous ayons la garantie que la protection convienne parfaitement : garantie confort, personnalisation du filtre pour chaque salarié, changements de filtres si nécessaire ou encore sensibilisation aux risques du bruit.

Quels avantages ont les protections auditives sur mesure par rapport aux casques de protection ou aux bouchons d'oreille universels ?

Afin que la protection auditive puisse être portée 100 % du temps d’exposition au bruit, il est primordial de prendre en compte les éléments suivants :

  • Confort de la protection
  • Filtration
  • Comptabilité avec les autres EPI et l’environnement du salarié

Une protection auditive sur mesure est fabriquée à partir d’une prise d’empreintes auriculaires, ainsi elle épouse parfaitement la morphologie de l’oreille du salarié garantissant un confort optimum.

Ensuite un filtre acoustique est inséré dans la protection, l’atténuation du filtre est déterminé en fonction des critères suivants :

  • L’intensité sonore auquel le salarié est exposé
  • Le besoin de communication oral et téléphonique du salarié
  • La prise en compte d’une perte d’audition déjà présente chez le salarié
  • Le niveau de protection actuel du salarié
  • La sensibilité du salarié au bruit

Le but est d’obtenir une valeur résiduelle située entre 70 dB(A) et 75dB(A), c’est le niveau réellement perçu par le salarié sous ses protecteurs.

Enfin une protection auditive sur mesure offre un maximum de compatibilité avec les autres EPI (ex : casques ou lunettes de protections) son ergonomie permet de la porter sans gêne toute une journée (ex : aucune douleur au niveau de la nuque, pas de transpiration).

Pour une utilisation ponctuelle et où la communication n'est pas une nécessité, le casque anti-bruit ou les bouchons jetables sont une solution viable. En revanche, pour une utilisation quotidienne où la communication est un paramètre déterminant, il est préférable d'envisager la mise en place de protections auditives sur mesure.

Les protections auditives sur mesure peuvent avoir une durée de vie allant jusqu’à 6 ans. C’est donc un produit durable en comparaison des produits jetables, et les entreprises sont de plus en plus vigilantes quant à leur politique RSE. De plus, il y a une vraie économie pour l’entreprise sur la durée.

Si vous aviez un conseil à donner à un préventeur, quel serait-il ?

De se fixer une obligation de résultat. Je conseille donc aux préventeurs de toujours vérifier qu’une fois équipés, les salariés portent bien leurs protections et si non, de savoir pourquoi. En parallèle il est aussi préférable d’avoir un moyen de prouver l’efficacité de chaque protecteur.

Le but étant de les impliquer dans la démarche préventive et de trouver une solution ensemble à leur problématique.

En conclusion, le préventeur doit se donner comme objectifs :

  • Protections portées 100 % du temps d’exposition
  • Protection 100 % efficace

En savoir plus sur Cotral.

 

Liens

 

Si vous souhaitez participer à cette rubrique en soumettant des articles, ou des liens, n'hésitez pas...

 

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

AUDITECH INNOVATIONS
AUDITECH INNOVATIONS
L’Innovation Technologique comme moteur&hel...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

DERNIERS PRODUITS