Les IPRP (Intervenants en Prévention des Risques Professionnels) 

Edité le : 03/04/2009.

La mise en œuvre de la pluridisciplinarité et la réforme de structure de la médecine du travail, opérées en 2003 et en 2004 ont pour objectif de rénover l'action des services de santé au travail (SST). L'action complémentaire des médecins du travail et des intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP) permet d'offrir, à la fois, une meilleure protection aux salariés, et de meilleurs conseils aux employeurs.

L'intervention des IPRP est une innovation issue du décret du 24 juin 2003. Un IPRP est une personne, physique ou morale, dotée de compétences techniques, organisationnelles ou médicales (hors médecine du travail), et dont la mission consiste à participer à la prévention des risques professionnels et à l'amélioration des conditions de travail, en complément de l'action conduite par le médecin du travail.

L'entreprise a le choix de faire appel à des compétences extérieures ou des compétences internes si elles sont suffisantes et reconnues par l'habilitation.

Le recours à ces professionnels impose que leurs compétences soient reconnues. C'est le principe d'habilitation, laquelle est délivrée par un collège composé de représentants de la CARSAT (anciennement CRAM), de l'OPPBTP et de l'ARACT.

Source : CARSAT Languedoc-Roussillon

Les domaines d'intervention des IPRP

Un IPRP : Pourquoi ?

L’objectif est de réaffirmer le rôle prépondérant de l’employeur dans la prévention des risques au travail dans leur globalité. Il doit veiller à préserver la santé physique mais également la santé mentale de ses employés au cours de leur travail.

  • Il doit « évaluer » les risques : c’est le document unique.
  • Il doit ensuite mettre en œuvre la prévention qui s’impose en s’appuyant sur des compétences adéquates : c’est la pluridisciplinarité.

Cette organisation place les Services de Santé au Travail au cœur de la prévention de ces risques.

Le médecin du travail est un des piliers de la prévention et son rôle est même renforcé dans ce domaine.

Ces S.S.T, qu’ils soient internes à l’entreprise ou interentreprises, doivent être décloisonnés et faire appel à des compétences les plus larges possible pour remplir leurs missions de prévention.

Ces compétences peuvent être externes ou internes à l’entreprise ou au S.S.T.

Chacun de ces services est libre de choisir la meilleure organisation possible en fonction des ses propres ressources de compétences.

La prévention ne doit plus être considérée sous un angle purement médical mais sous les aspects « pluridisciplinaires » :

  • Médicaux
  • Techniques
  • Organisationnels

La prévention se fait par un travail en réseau, associant les services internes de sécurité de l’employeur, les S.S.T. (internes ou interentreprises), des organismes de référence compétents (CRAM, OPPBTP, Aract) et/ou des organismes reconnus par ces derniers : les I.P.R.P.

Source : DIDACTHEM

Une habilitation IPRP, comment obtenir le dossier :

Depuis le 1er juillet 2012, la DIRECCTE enregistre les intervenants en prévention des risques professionnels (IPRP), en vertu de l'article L. 4644-1 du code du travail. Cet enregistrement se substitue à l'habilitation du collège régional CRAMIF-ARACT-OPPBTP. Il est valable 5 ans pour l'ensemble du territoire national.

Voir la liste des DIRECCTE et DIECCTE ;
directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIRECCTE) et en Outre-mer : les directions des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travailVoir et de l'emploi ()

Voir le portail des DIRECCTE et DIECCTE.

Quelques sources d'information :

 

Si vous souhaitez participer à cette rubrique en soumettant des articles, ou des liens, n'hésitez pas...

 

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

Infastaub France
Infastaub France
Infastaub est depuis plus de quatre décennies l'un...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

DERNIERS PRODUITS