Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte

Accueil > Actualités > Var : recrudescence des accidents de travail dûs aux chutes de hauteur

Retour aux articles

Classé dans la catégorie : Risques pour l'Homme au travail

Var : recrudescence des accidents de travail dûs aux chutes de hauteur

Publié le

Dans le département du Var, une forte recrudescence des accidents du travail liés aux chutes de hauteur dans les chantiers du secteur du bâtiment et des travaux publics mobilisent les services de l’inspection du travail. La responsabilité des entreprises et des maîtres d’ouvrage est mis en cause.

L’inquiétante augmentation des accidents dus aux chutes

À l’échelle nationale, 318 accidents du travail dont 49 mortels en 2018 sont liés aux chutes de hauteur. Ces chutes représentent l’une des premières causes d’accidents du travail, notamment dans le secteur du BTP (17 %) et de l’agriculture (13 %).

C’est respectivement la première et la troisième cause de décès dans ces secteurs. En 2018, dans le département du Var, sur 44 accidents graves ou mortels il y eu 5 décès et 22 sont survenus dans le seul secteur du bâtiment et des travaux publics, principalement liés à des chutes de hauteur.

Au cours du premier trimestre 2019, le secteur du bâtiment et des travaux publics du Var a recensé huit accidents du travail graves, dont quatre mortels. Cinq de ces accidents sont directement liés à une chute de hauteur.

Les dispositifs de sécurité mis en place pour réduire les chutes

Le 15 Mars 2019 a eu lieu le comité de liaison des préventeurs du Var qui associe la DIRECCTE, la CARSAT Sud-Est (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail), l’OPPBTP (Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics), l’Inspection du Travail des Armées et la Médecine du travail via l’AIST du Var (Association interprofessionnelle de santé au travail du Var). Ils ont analysé les accidents énumérés et s’accordent sur le fait qu’ils auraient pu être évités si les règles de sécurité avaient été respectées. Les maîtres d’ouvrage sont des acteurs clés dans la prévention des chutes de hauteur et ils doivent veiller à l’application de règles de prévention et des risques en matière de santé et de sécurité.

Plusieurs conclusions ont déjà été tirées pour expliquer la survenue des chutes :

  • Certains chantiers ne respectent pas les droits de l’hygiène et de la sécurité pour les salariés
  • Des architectes ne prennent pas assez en compte prise en compte de la sécurité
  • Des maîtres d’ouvrage doivent davantage s’impliquer dans la réalisation de leurs chantiers
  • Une meilleure prise en compte de la sécurité est nécessaire avec mise en commun d’équipements de sécurité de façon durable sur les chantiers par les maîtres d’œuvre
  • Une politique de formation pour une meilleure analyse des risques doit être mise en place afin que l’entreprise intègre la sécurité

Et enfin, d’une manière générale, il est nécessaire de freiner « l’ubérisation » du BTP, qui passe par un recours trop massif à l’intérim et donc à des équipes par nature précaires

Réagissez en laissant votre commentaire !

Les derniers produits des risques professionnels

Réagissez en laissant votre commentaire !