inscription

Recevez chaque jeudi l'actualité des risques en entreprise,

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Inscription gratuite et sans engagement

Shell, BHP Billiton... ces entreprises quittent leurs fédérations, trop conservatrices sur le climat

Le _ Catégorie : Risques pour l'environnement

Trop c’est trop ! Après BHP Billiton l’an dernier, c’est au tour de Shell de claquer la porte de certaines organisations patronales ou professionnelles. En cause, les positions de ces dernières sur le climat, jugées pas assez ambitieuses. Ces coups d’éclat sont notamment destinés à envoyer un message à leurs parties prenantes, notamment aux actionnaires, de plus en plus soucieux de cette cohérence.

Ce n’est pas encore un mouvement massif, mais il pourrait devenir une tendance forte en 2019. Ces derniers mois, plusieurs poids lourds de l’industrie minière ou pétrolière ont quitté des organisations professionnelles jugées incompatibles avec leurs propres ambitions climatiques. Fin décembre 2017, le géant minier australien BHP Biliton annonçait ainsi son départ de l’association mondiale du charbon du fait de ses positions jugées contraires à l’Accord de Paris.

Un an plus tard, c’est au tour de Shell de revoir son appartenance à certains groupes de lobbying pour les mêmes raisons. Pour donner des gages de transparence, l’entreprise annonce même un rapport détaillant l’ensemble de ses adhésions et leurs positions climatiques au premier semestre 2019. Lire la suite de l'article...

PRECEDENT   article  SUIVANT

Réactions...

Vos commentaires sont les bienvenus

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Commentaire :
Antispam :

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

ComST Edition
ComST Edition
Editeur de savoirs techniques, ComST Edition est sp&eacut...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES