Aller sur la page d'accueil Aller sur la page de recherche Aller sur la page contact Aller sur la page de connexion à son compte
Aller sur le compte Facebook Aller sur le compte Linkedin Aller sur le compte twitter Aller sur le compte Vimeo
S'abonner à la lettre du risque

Newsletter

Produits

{{{name}}}

Services

{{{name}}}

Fabricants

{{{name}}}

Experts

{{{name}}}

Fiches pratiques

- {{{name}}}

Actualités

- {{{name}}}

Normes

- {{{name}}}

Solutions

- {{{name}}}

Accueil > Actualités et normes > Fall-Alarmsystem, le DATI nouvelle génération

Croix pour fermer

Risques pour l'Homme au travail

Fall-Alarmsystem, le DATI nouvelle génération

Publié le

Le dernier DATI primé au salon Préventica Bordeaux 2018.

Fall-Alarmsystem a spécifiquement développé un dispositif pour travailleur isolé (DATI) permettant de détecter une chute de hauteur. Jusque-là, rien de plus classique. Mais cet appareil apporte un plus grâce à un gyroscope et un accéléromètre ultrasensible couplé à une analyse particulière de ces informations : il est capable de faire la différence entre une chute et un saut.

Le détecteur

Il est très léger, de petite taille et a été conçu afin de rendre son utilisation la plus souple possible. Juste 2 boutons : un pour la mise en service et un pour déclencher ou annuler l’alarme. Là encore, c’est assez classique, mais il n’est pas nécessaire d’appuyer sur le bouton pour stopper une alarme, il suffit simplement de le bouger légèrement.

La sensibilité du détecteur peut être ajustée grâce à l’interface web. Par exemple, on définira un angle d’alerte différent entre un conducteur d’engin et un technicien qui travaille en hauteur. Cela permet de réduire les cas de fausses alertes.

En cas de perte du signal GSM, l’opérateur en est averti par un signal.

L’interface web

L’appareil est couplé à une interface web dédiée. L’interface permet donc de régler la sensibilité du détecteur, mais également de paramétrer la procédure d’alerte avec des scénarios d’escalade de niveau 1 et 2 (liste des personnes alertées).

On peut également définir des zones interdites aux porteurs du système, par exemple des zones ATEX ou tout autre cas de figure.

Des rapports peuvent être édités comme par exemple une traçabilité des incidents.

La mise en œuvre

Tout a été pensé pour faciliter l’utilisation et l’acceptation de l’appareil par l’utilisateur.

En cas de déclenchement de l’alarme, il suffit simplement de bouger légèrement l’appareil afin d’arrêter l’alarme, pas besoin de chercher le bouton.

Si l’alarme n’est pas stoppée, un appel est lancé au premier contact de la liste qui va recevoir un message. Dans le SMS, il trouvera les informations concernant l’identité du porteur ainsi qu’un lien permettant de le géolocaliser. Un simple clic et il peut ainsi appeler l’appareil afin de faire une levée de doute. Lorsque que le Fall-Alarmsystem est appelé, il décroche automatiquement en mode main libre, là encore, pas besoin de chercher le bouton, il suffit de parler pour faire la levée de doute.

Vous pouvez découvrir cette nouvelle solution en ce moment sur le salon Préventica, et prochainement au salon Expoprotection.

En savoir plus...

Réagissez en laissant votre commentaire !


Partagez sur les réseaux sociaux

Inforisque sur Facebook Inforisque sur Linkedin Inforisque sur Twitter Inforisque sur Vimeo

Les dernières actualités

Image Risques informatiques

26
Mai
2020

Risques informatiques

Le chiffrement du DNS va se généraliser et c’est une bonne nouvelle

Lire la suite
Image Général

26
Mai
2020

Général

Coronavirus : un risque professionnel ?

Lire la suite
Image Histoire d'en rire / Insolite

26
Mai
2020

Histoire d'en rire / Insolite

Maintenant on doit dire LA COVID

Lire la suite

Les derniers produits