inscription

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Télétravail : des avantages plébiscités et... des risques à ne pas négliger !

Le _ Catégorie : Général

Aujourd'hui, près d'un quart des salariés pratique déjà le télétravail sous des formes et des durées variables. Afin de mieux comprendre les avantages qu'ils en retirent et les inconvénients qu'ils y expérimentent, le Comptoir Malakoff-Médéric de la nouvelle entreprise a confié une enquête à l'Institut Ifop. Ses résultats méritent d'autant plus d'être pris en compte que 40 % des travailleurs interrogés estiment que le télétravail se développe encore dans leur entreprise.

Des avantages largement plébiscités

Les télétravailleurs interrogés estiment que cette pratique garantit une meilleure autonomie (90%) et une plus grande efficacité (87%) dans leur travail. De même le télétravail aurait, selon eux, des effets bénéfiques sur l'équilibre vie professionnelle/vie personnelle (87%) et permettrait une diminution de la fatigue (86%), et un plus grand épanouissement dans le travail (78%). Plus globalement, ils affirment que le télétravail contribue à jouir d'une meilleure santé (81%).

De leur côté, les employeurs ne sont pas moins enthousiastes. “L’engagement des salariés (82%) ainsi que la responsabilisation et l’autonomie (80%) arrivent en tête des bénéfices cités par les dirigeants. 39% des dirigeants indiquent également la baisse de l’absentéisme”, relatent les auteurs de l'étude. De façon moins attendue, 68% des employeurs signalent un gain en termes d’image. Un chiffre qui s'explique peut-être par l'attrait qu’exerce le télétravail chez les travailleurs qui ne le pratiquent pas encore : “56% d’entre eux aimeraient pouvoir bénéficier de cette possibilité, pour aménager leurs horaires (66%), réduire leur temps de trajet hebdomadaire (58%) et bénéficier d’un cadre de travail plus calme (49%).”

Des risques et inconvénients plutôt bien identifiés

Bien qu’ils soient en très grande majorité satisfaits de cette pratique, les télétravailleurs identifient plusieurs inconvénients au télétravail”, observent les auteurs de l'étude. C'est le risque d’isolement social et de perte de l’esprit d’équipe (65%) qui arrive en tête, suivi d’une difficulté accrue de séparer les temps relevant de la vie privée et ceux relevant de la vie professionnelle (59%). 55% des personnes concernées citent aussi des temps de travail quotidiens plus élevés et 45% admettent redouter “un retard dans leurs possibilités d’évolution professionnelle”.

Très en phase avec leurs salariés, 47% de dirigeants pointent également l’isolement social et de la perte de l’esprit d’équipe de leurs salariés comme risque principal. Ils sont également 38% (et jusqu’à50% pour les entreprises de 250 salariés et plus) à admettre rencontrer des difficultés à manager leurs collaborateurs à distance.

Trouver des solutions conjointes pour réduire les risques

Cet accord entre salariés et dirigeants sur les avantages et inconvénients du télétravail devrait permettre de trouver conjointement des solutions aux risques identifiés. Parmi les pistes à creuser les salariés citent la limitation du temps consacré au télétravail. Selon eux, “la durée idéale de télétravail se situe autour de 2 jours par semaine”. Toutefois, plus globalement, les solutions résident dans la souplesse de mise en œuvre de façon à s'adapter aux souhaits et contraintes de chacune des parties.

Pour aller plus loin : Étude : “Le télétravail est-il gagnant-gagnant pour les salariés et les entreprises ?”, Enquête Ifop pour le Comptoir Malakoff-Médéric de la nouvelle entreprise, consultable sur www.lecomptoirmm.com

Les 10 principaux risques du télétravail

  1. L’isolement social et professionnel
    En ne partageant plus son lieu de travail avec ses collègues, le télétravailleur risque de “perdre son sentiment d'appartenance” voire de “se sentir exclu”. Pour conjurer ce risque, certains employeurs limitent le télétravail à quelques jours par semaine et organisent des réunions régulières.
  2. La mauvaise gestion du temps
    En travaillant à domicile, le télétravailleur court le risque de “ne plus scinder suffisamment sa vie privée et sa vie professionnelle”, ce qui favorise l’épuisement professionnel. Pour éviter cet écueil, l'employeur doit rappeler au salarié la durée légale du travail et convenir avec lui des horaires de travail pour fixer un cadre.
  3. Le stress lié aux objectifs
    N'ayant pas de contact direct avec sa hiérarchie, le salarié peut avoir des difficultés à évaluer ses résultats”. Pour y remédier, les experts estiment que “la charge de travail prescrite doit faire l'objet d'une concertation avec le salarié à qui seront donnés, en début d'année, les objectifs à atteindre”.
  4. Le stress lié à la nature de la tâche
    Chez tous les travailleurs, “une prescription floue crée du stress”. Pour le télétravailleur, ce risque est accru par la difficulté à solliciter une explication complémentaire. Il faut que la hiérarchie définisse avec précision les tâches confiées et qu'elle soit disponible pour répondre aux questions.
  5. La gêne résultant d'un contrôle abusif
    Les outils informatiques du télétravail permettent des contrôles qui peuvent être ressentis comme intrusifs. Afin de préserver l'intimité du salarié, l'entreprise doit respecter trois principes : “le salarié doit être informé de tout contrôle”, “le contrôle doit être légitimé par un motif ” et “il ne doit pas constituer une violation de la vie privée du salarié”.
  6. La violence des clients ou prospects
    Rarement exposé aux agressions physiques, le télétravailleur est revanche parfois en butte à une violence verbale qu'il doit endurer seul. Dans ce cas, l'entreprise doit mener une réflexion sur la cause de cette violence : “Pourquoi les clients sont-ils agressifs ? Quelle est l'origine du problème ?
  7. La démotivation due à la monotonie
    L'isolement du télétravailleur peut conduire à renforcer l'ennui qui accompagne les tâches répétitives. Pour maintenir sa motivation, il est conseillé de lui confier des missions variées.
  8. L’inadaptation du matériel
    Le télétravailleur doit disposer d’un matériel informatique lui permettant d’accomplir son travail dans de bonnes conditions : “de nombreux salariés expriment un stress lié à l'utilisation de matériels inadaptés ou défaillants”.
  9. L’inquiétude économique
    En raison de leur isolement, ils sont enclins à penser qu'ils ne sont pas tenus informés par la direction sur l'avenir de l'entreprise et celui de leur poste. Il convient donc de formaliser davantage avec eux les réunions d'information.
  10. Le rejet des collègues
    Pour certains collègues du télétravailleur, l’“absence sur le lieu de travail” est interprétée à tort comme “une absence de travail”, si bien qu'ils ont alors tendance à le dévaloriser. Il faut donc bien informer les équipes du travail accompli par les télétravailleurs.

PRECEDENT   article  SUIVANT

Réactions...

François, le :

j'aimerais beaucoup avoir des retours d'expériences de personnes ayant basculées vers le télétravail ;)

 

Vos commentaires sont les bienvenues

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Commentaire :
Antispam :

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

AUDITECH INNOVATIONS
AUDITECH INNOVATIONS
L’Innovation Technologique comme moteur&hel...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

NOUVEAUX PRODUITS & SERVICES

Préventica 2018