inscription

Abonnez-vous à
la Lettre du risque

Nouveau Baromètre sur la Santé et Sécurité au Travail

Le _ Catégorie : Général

Après les baromètres « Pénibilité » et « Gestion des Risques Professionnels », PREVISOFT (éditeur de logiciels et cabinet de conseil en prévention, et filiale d’ATEQUACY, spécialiste de la gestion des risques professionnels) élargit la mesure des actions des entreprises avec cette nouvelle étude.

91 % des entreprises en France (95% des grandes entreprises et 88% des PME) déclarent avoir formalisé une politique de santé et de sécurité au travail (SST) en 2017. Un premier résultat encourageant et des actions à intensifier.

La grande majorité des entreprises se conforme à l’obligation légale de formation et sensibilisation en matière de SST, mais …

… près de 20% des entreprises interrogées reconnaissent ne pas avoir encore mis en place un plan de formation relatif à la SST, malgré le caractère obligatoire de nombreuses formations (Habilitation Electrique, Manipulation extincteur, formation à la conduite, accueil nouveaux arrivants, Levage, …).

Plus préoccupant, seulement 65% des entreprises assurent systématiquement des formations pour les postes à risques, même si elles déclarent dans la même proportion sensibiliser quotidiennement leurs salariés sur la SST.

Et même si 3 entreprises sur 5 affirment avoir rédigé un livret d’accueil sécurité et si 3/4 d’entre elles ont satisfait à l’obligation de formation des membres du Comité d’Hygiène Sécurité et Conditions de Travail à la prévention des risques professionnels, seuls 67,3% d’entre eux sont associés à l’évaluation des risques professionnels.

Le Document Unique est encore insuffisamment exploité !

Si 84% des entreprises (92% des entreprises de plus de 500 salariés, contre 73% des sociétés de 250 à 500 salariés) l’ont réalisé en 2017, 1/4 d’entre elles ne l’ont pas fait suivre d’un plan d’actions et ne sont donc pas allées au bout de leur démarche de prévention et de réduction des risques professionnels.

Le diagnostic pénibilité est en voie de généralisation …

82% des entreprises du panel déclarent l’avoir réalisé, avec l’aide du référentiel de leur branche professionnelle, pour 72,6% d’entre elles. 23,4 % déclarent n’en avoir pas eu besoin, mais plus d’un quart des entreprises qui l’ont formalisé ont eu recours à l’aide d’un conseil extérieur.

… mais celui des risques psychosociaux n’a été effectué que par 48% des entreprises.

La sécurité des intérimaires, CDD et sous-traitants est encore perfectible (70,7% des entreprises interrogées font appel à des intérimaires ou à des salariés en Contrat à Durée Déterminée.) 96% des entreprises équipent leurs salariés intérimaires ou en CDD d’Equipements de Protection Individuelle (EPI), au même titre que les salariés en CDI, et 71% d’entre elles vérifient systématiquement les équipements de travail.

Mais seules 3/4 des entreprises les forment systématiquement aux règles de sécurité internes et 16% ne font pas d’analyse de risques lors de l’intervention d’une entreprise sous-traitante sur leur site.

Résultat : 8,7% des entreprises ont déclaré au moins un accident du travail concernant un sous-traitant

ces deux dernières années.

Les ressources humaines, organisationnelles et techniques pour assurer la prévention restent insuffisantes

Plus d’une entreprise sur deux affirme avoir un responsable sécurité au sein de son organisation, mais une entreprise sur cinq n’a pas de personnel dédié à la Santé et la Sécurité au Travail. Cependant, conscientes de l’enjeu, 92% des entreprises investissent sur des fonctions sécurité à plein temps.

Les moyens font défaut pour organiser la prévention de la SST

Une entreprise sur deux reçoit une information réglementaire en SST propre à son activité, mais elles manquent souvent de temps pour l’exploiter… Une entreprise sur deux organise sa veille réglementaire avec un outil Excel…

65% des entreprises interrogées déclarent avoir réalisé un audit de conformité règlementaire SST, au cours des 3 dernières années, mais elles ne sont que 38% (20% des entreprises entre 50 et 250 salariés) à être certifiées par rapport à un référentiel Santé Sécurité au Travail.

Et le pourcentage des entreprises qui analysent systématiquement les causes des accidents du travail (74%) n’a pas progressé par rapport à 2016 … (cf. Baromètre Atequacy de la Gestion des Risque Professionnels 2016).

Les outils pour assurer la gestion de la Santé et Sécurité au Travail sont insuffisamment utilisés

Si 3/4 des entreprises du panel sont équipées d’un outil de suivi des équipements de protection collective et individuelle, 59% d’entre elles ne possèdent pas d’outil de prévention et de gestion des risques professionnels. Parmi celles qui s’en sont dotées, seulement 16% des entreprises utilisent un logiciel de prévention des risques professionnels.

Méthodologie

Réalisé d’avril à mai 2017 sur un échantillon de 300 entreprises de plus de 50 salariés, implantées en France métropolitaine, sur entretiens téléphoniques, auprès des Directions et Opérationnels dans les domaines RH et Sécurité de tous secteurs.

 

Sur le même sujet : Santé au travail: 1/4 des entreprises passives

PRECEDENT   article  SUIVANT

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire.

 

Laissez un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec des

Nom ou pseudo :
Email :
(reste confidentiel)
Site web :
Commentaire :
Antispam :

PARTAGEZ

UNE SOCIETE A DECOUVRIR

ONIX - EXPERTISES ET TRAVAUX
ONIX - EXPERTISES ET TRAVAUX
VISITES de CONTRÔLE - AUDIT "Sécurit&...
(en savoir plus)

L'ACTUALITE 

DERNIERS PRODUITS